TOUR DE KIN

Tour de Kinshasa pages où sont recencées pour votre intérêt particulier afin de rendre aimable et ambiante votre séjour sans aucun doute, ces pages rendront votre séjour bon, agréable et particulièrement kinoise !

Approfondissez vos connaissances sur la découverte d'une ville remplie d'ambiance, d'images utiles pour votre album souvenir et, nous ne nous en douterons pas après un séjour à la kinoise, la ville de Kinshasa, au coeur de l'Afrique, aux mulitples faces, votre journal intime pourra manquer de page pour écrire sinon prévoyez un deuxième !

Parlons Kinshasa 

En décembre 1881, sir Henry Morton Stanley fonde le poste de Kintamo qui est devenu Léopoldville en 1882 et qui à son tour, devient plus tard Kinshasa. 

Située à l’ouest de la République démocratique du Congo, la ville de Kinshasa est devenue la Capitale de la République démocratique du Congo en 1923 par un arrêté royal signé par Albert Ier (Roi des belges).  Au Nord, sur le Pool Malebo en face de Brazzaville (Capitale de la République du Congo).

La ville de Kinshasa se trouve dans la zone tropicale humide où le climat favorise une alternance des cultures suivant les saisons, sèche ou pluvieuse.   La saison sèche débute à partir du 15 mai allant jusqu’au mois de septembre et, de septembre au mois de mai, c’est la saison pluvieuse.  Il faudrait signaler qu’il existe aussi une petite saison sèche observée à chaque début d’année soit durant le mois de janvier.  Pendant la saison sèche, la ville connaît les températures les plus basses de l’année qui varient entre 25°-10° C et même moins que cela (cas rarement vérifié).  Pendant la saison pluvieuse, ce sont les averses et surtout durant la période mars-avril ; C’est la saison où les températures vont jusqu’à 35° C.  

Devenue Capitale de la République démocratique du Congo depuis 1923, la ville de Kinshasa est dirigée par un Gouverneur et son gouvernement provincial et, les autres institutions (Assemblée provinciale, DGRK, etc.) les assistent ;

On compte quatre districts à Kinshasa :

District de la Funa avec sept communes : Kalamu, Bandalungua, Ngiri-ngiri, Makala, Selembao, Bumbu et Kasa-Vubu.

District de la Tshangu avec cinq communes : Masina, N’djili, Kimbanseke, N’sele et Maluku.

District de la Lukunga avec six communes : Gombe, Barumbu, Kinshasa, Lingwala, Ngaliema et Kintambo.

District de Mont-Amba avec six communes : Limete, Lemba, Ngaba, Matete, Kinseso et Mont-Ngafula.

Chacune de ces vingt-quatre communes (divisées à leur tour à plus de 150 quartiers) des différents districts de la ville de Kinshasa est sous la direction d’un Bourgmestre et son bureau.

Liste des communes de Kinshasa   

Liste des gouverneurs de Kinshasa

Liste des rues de Kinshasa

Provinces de la République démocratique du Congo

 

Avec une population estimée à environ 450 ethnies et avec 6 millions d’habitants repartie en 30% des Bakongo, 24% des Bangala, 16% des Bandundois (Batéké, Bayaka, Bambala…), 5% des Mongos et 2% d’ethnies diverses.

A ceux-là, il faudrait ajouter également 23% des Angolais, des Nigérians, des Ouestafs, des Libanais, des Indiens, des Pakistanais, des Américains et Européens, aujourd’hui on compte aussi « les jaunes » comme les Chinois et les autres soit des populations aux origines très diverses ce qui fait que Kinshasa soit une ville multiculturelle où les originaux se sont presque détachés des racines traditionnelles congolaises à cause des contacts fréquents avec des cultures « étrangères » et surtout occidentales.

Avec une telle densité variant en fonction des districts, communes et quartiers soit 5,5 hab./ha à 534 hab./ha, la ville de Kinshasa est la plus grande ville de la République démocratique du Congo et l’une des grandes villes d’Afrique après Le Caire et Lagos.

A Kinshasa, on est d’abord Kinois, on parle lingala, français et un peu les autres langues nationales (Swahili, kikongo et Tshiluba) et les diverses langues du pays mais aussi un tout petit peu l’anglais. 

Ancienne ville européenne (quartiers résidentiels et d’affaires) à l’Ouest, zone industrielle à l’Est, bidonvilles au Sud.  C’est le principal centre industriel et commercial du pays, le terminus aval de la navigation fluviale, relayée par une voie ferrée jusqu’à Matadi, son avant-port.  Kinshasa est un grand marché agricole et on y trouve aussi des industries (métallurgie, textile, chimie, agroalimentaire, etc.), deux aéroports (de Ndolo pour des vols petits porteurs et l’Aéroport international de N’djili pour les vols importants, c’est le plus important aéroport du pays).

 

EDUCATION

En plus de nombreux instituts, écoles, collèges et lycées tant publics, conventionnés que privés, la ville de Kinshasa compte plusieurs universités ou instituts d'enseignement supérieur et facultés:

Académie des Beaux-Arts

Centre interdisciplinaires pour l’éducation permanente (CIDEP)

École d'Informatique d'Électronique et d'Expertise comptable (EIECO)

Institut des bâtiments et des travaux publics (IBTP)

Institut facultaire des sciences de l'information et de la communication (IFASIC)

Institut national des Arts (INA)

Institut supérieur de commerce (ISC), Gombe

Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA)

Institut Supérieur des Techniques Médicales (ISTM/KIN)

Institut Supérieur de Statistique de Kinshasa (I.S.S./KIN);

Institut supérieur des arts et métiers (ISAM)

Institut supérieur pédagogique (ISP)

Facultés catholiques de Kinshasa (FACAKIN)

Université de Kinshasa (UNIKIN), anciennement appelée l'Université Lovanium

Université américaine de Kinshasa ou Université franco-américaine de Kinshasa

Université cardinal Malula

Université chrétienne Cardinal Malula (UCCM)

Université chrétienne de Kinshasa (UCKIN)

Université centrale de Kinshasa

Université libre de Kinshasa (ULK)

Université pédagogique nationale (UPN), ancien IPN

Université protestante du Congo (UPC)

Université Simon Kimbangu

Université William Booth (UWB)

Université Chrétienne Internationale (UCI)

 

HABITAT

Depuis un certain temps, Kinshasa intériorise peu à peu la conquête de l’espace aérien de nos terrains, parcelles et concessions dotés par le service du cadastre.  Des beaux immeubles s’élèvent dans tous les coins de la ville, allant du centre urbain aux quartiers populeux.  Il existe plusieurs quartiers faisant encore la classe et des maisons qui redonnent l’éclat à la ville alors que l’héritage architectural du colonisateur affiche de la vétusté droit aux yeux. 

Les plus anciens quartiers résidentiels de Kinshasa : Binza (dans la commune de Ngaliema), Gombe et Limete résidentiel sont habités essentiellement des expatriés et des congolais à hauts standing et sont contrastés des « cités », véritables centre de la joie et l’ambiance des kinois.   A Kinshasa, les quartiers naissent ça et là et parfois, le non-respect des normes urbanistiques occasionne des constructions tentaculaires à hauteur de l’anarchie.  Malgré, la ville reste couronnée de nombreux hôtels, résidences, guest houses … flats et, le secteur de l’immobilier est l’un des secteurs qui offre des grandes opportunités d’investissements : la construction des quartiers résidentiels, de toutes sortes d’édifices utiles à donner une identité en même temps authentique et moderne aux couleurs de « Kin la belle ! ».

 

Notons qu’à Kinshasa on observe l’existence de plusieurs institutions financières formelles –banques, coopératives d’épargne et de crédit, des maisons de change, des agences de messagerie financière, etc.- sont contrôlées par la Banque Centrale du Congo et cela se passe ainsi dans tout le pays.  L’émission des billets de banque est la réserve de l’Hôtel des monnaies et la gestion se fait par la Banque centrale du Congo.

Les directions générales et sièges de plusieurs sinon tous les services d’assiette de l’Etat, institutions financières et toutes les autres institutions de l’Etat sont à Kinshasa.

 

Le commerce kinois est très intense avec les pays ouest africains, des Emirats, de Chine, d’Europe en passant par le Beach Ngobila et l’Aéroport international de N’djili.  Plus de la moitié des articles en vente dans les rues, boutiques et magasins de la ville proviennent d’Asie : Dubaï, Shanghai, Guangzhou, Hong Kong, etc.

 

Le système bancaire congolais est pratiquement obsolète et normalement pour les courts séjours, il serait préférable de ne pas faire recours à ce service.  Concernant les versements et les transactions financières internationales, des sociétés spécialisées sont très présentent à Kinshasa et dans les autres villes du pays sinon partout dans tous les coins du pays.

 

Le change de devise, en Franc Congolais et vice versa, se fait très souvent en dehors des lieux appropriés car la rue de Kinshasa est inondée de petits changeurs et, ils ont un taux de change un peu meilleur que les services spécialisés et, les hôtels et restaurants ont leur taux à eux rein à avoir avec la réalité du marché.  Sachant que seul le dollar américain se change sans problème dans les rues de Kin et que les grosses sommes sont souvent conseillées à être changées dans les banques ou dans des lieux appropriés pour éviter des inquiétudes.

 

Le secteur de l’énergie est le même partout en République démocratique du Congo.  Le courant électrique est produit, transporté et distribué sans heurt par la Société Nationale d’Electricité (SNEL) mais quelques problèmes sont observés au niveau de la distribution du réseau domestique soit du courant basse tension qui, accusant une fatigue, une déformation, un changement d’état et une diminution de résistance outrageant le bon déroulement de l’opération distribution d’où on constate assez souvent des coupures intempestives d’électricité dans certains coins de la Capitale.

 

Le traitement et la distribution de l’eau sont assurés par la Régie de distribution de l’eau (REGIDESO), la seule qui exerce dans tout le pays d’où un renforcement des capacités et des stratégies expansionnistes sont un besoin impétueux pour arriver à une couverture maximale si pas totale qui sera appréciée de la population.  

Kinshasa est une ville qui possède un charme résultant de sa perpétuelle ambiance.  Les zones historiques et plus anciens comme la Gombe ancien Kalina abrite un patrimoine colonial assez captivant et, l’attrait principal de la ville de Kinshasa se laisse découvrir dans le chef de ses habitants et ses nombreux artistes d’où elle reste pratiquement attrayante pour son animation continuelle surtout dans ses quartiers pops. Nous pouvons quelques sites touristiques de Kinshasa et environs.

 

A Kinshasa

 

- Rond-point Victoire, le reflet de l’ambiance à Kinshasa, situé en plein centre ville de Kinshasa,  endroit le plus mouvementé de la Capitale car vous pourrez voir plusieurs bistrots, bars, restaurants, maisons de disque, hôtels, magasins, studios photo, cybercafés, banques, le parquet, la place des artistes, boutiques d’habillements et des cosmétiques, maisons de change, vendeurs des journaux, les arrêts de bus pour tous les coins de la Capitale … La nuit tombée, le rond-point Victoire nous offre les mêmes spectacles que la journée donc l’ambiance dans ce coin de la Capitale est constamment en ébullition soit 24h/24. 

  Sanctuaire des Bonobos situé à Kimwenza dans la commune de Mont-ngafula, à environ 1H30' du centre ville de Kinshasa.  Ce sanctuaire abrite une cinquantaine des singes (Bonobos) en semi-liberté et une nurserie.  Tout cela dans un cadre de plusieurs hectares et purement luxuriant donc une visite du site vous rendra sûrement heureux.

- Rivière N'sele, à plus de 60 Km du centre ville, dépassé l'aéroport international de N'djili, le long du fleuve Congo.  Plusieurs sites idéaux où l'on peut faire du jetski, pêcher, faire la sieste, se détendre agréablement, faire une balade vénitienne.  C'est surtout les week-ends que le site est inondé de monde et, est particulièrement en ébullition avec un meelting pot considérable n'oubliant pas que la cuisine est faite sur place, de bon goût et de bonne qualité, et à la commande sous les nombreux arbres et paillotes; Un tour dans ce coin de la capitale ne vous tente pas ?

 

- Kinkole dépassé l’aéroport international de N’dijili, allant vers N’sele et Maluku, plusieurs sites offrant des espaces intéressants pour vos détentes, prendre l’air et vivre des moments inoubliables des Maboke et autres.  Situé le long du fleuve Congo, la vie dans ce coin de la Capitale est quelque peu assimilable à celle des villageois.  Ne vous en faîtes pas,  une journée dans le coin vous hantera pour toujours !

- Maluku, un peu plus loin de la rivière N'sele, est la plus vaste commune de la Capitale.  Particulièrement apprécié des expatriés et autres (Touristes, vacanciers), en week-end.  Bel endroit pour profiter de son temps par des balades vénitiennes en pirogue, manger le naturel (poisson frais, Maboke, etc.), admirer les très beaux paysages, baignés d'une agréable perspective et, on peut apercevoir un superbe paysage de collines boisées du Congo Brazzaville.  Ce site vous réserve toujours un accueil un peu timide mais un souvenir no comment.

 

- Lac Ma vallée, en allant vers le sanctuaire des Bonobos, vous croiserez sur votre chemin, le lac Ma vallée, loin de la routine, des méandres de la ville, du tohu-bohu de la Cité, loin de tous les problèmes urbains, se trouve un vaste lac dans un cadre qui vous frappe de part sa beauté originelle, vous offrant une multitude de menus plats sous la décoration de ses dizaines de paillotes.  Et, les week-ends sont no comment, une fois à Kinshasa, pensez-y !

 

- Chutes de la LUKAYA site merveilleux pour se divertir loin de la ville, vous pouvez vous baignez et déguster des bons plats de tous genres (poissons, légumineuses, légumes, viandes de porc, des animaux de la brousse, des pommes de terre, bananes, chikwangue, fufu, riz, les mets occidentaux et tout ce que nous n’avons pas pu citer car tellement diversifiés sont les menus de ce restaurant, nous ne saurons vu aussi les différents mets selon les couleurs et les coins d’origines, tous presque y est, dans le restaurant au bord de la rivière.  Un site vraiment no comment !

 

 - Jardin zoologique de Kinshasa, il faudrait que l'on se le dise que cela doit faire un bail que le Zoo n'est plus ce qu'il a été autrefois, aujourd'hui, il porte un aspect pathétique, il mérite malgré une visite pour passer un moment de détente,  prendre de l'air et échapper au bruit de la ville car à part les différentes espèces d'animaux, une petite bibliothèque toujours active, une salle de spectacle, la fraîcheur à l'ombrage des arbres, etc.  Situé non loin du boulevard du 30 juin, dans l'une des communes des affaires. 

 

- Centre Nganda situé dans la commune de Ngaliema à binza Ma campagne, non loin du palais de marbre, ce centre est une propriété de l'église catholique peut être utilisé pour diverses situations : conférences, séminaires, retraites religieuse, etc.  Ne jamais oublier que le centre appartient à l'Evêché de Kinshasa donc l'endroit reflète la poésie pastorale.

 

- Plusieurs autres sites à Kinsuka et Mbudi respectivement dans les communes de Ngaliema et Mont-ngafula, des coins bel air où vous pouvez respirer la fraîcheur dégagée par le fleuve Congo,  visiter les cataractes le début de la zone impraticable du fleuve Congo où plusieurs rocs et rochers sont à peine découverts à des grandeurs parfois inimaginables servant à la construction des bâtiments, maisons et infrastructure routières de la ville et, les villages des pêcheurs spécialistes de la pêche dans les rapides comme les fameux Wagenia dans la province orientale du Congo.

 

- Les marchés de Kinshasa :

Le marché central "ZANDO" le plus grand marché de la Capitale, il est la source d’approvisionnement de tous les marchés, boutiques et magasins de la ville.  On y trouve absolument tous, depuis les très variés produits de l’agriculture jusqu’aux pièces de rechange pour véhicules.  Il se situe en plein centre ville, occupant une partie de la commune de Gombe, Barumbu et Kinshasa et déborde très largement de son aire d’origine.  Une visite dans ce coin, on ne pourrait s’en passer !

Le marché « Gambela » situé dans la commune de Kasa-Vubu non loin du rond-point Victoire, servant d’approvisionnement aux "ligablos", boutiques des quartiers périphériques et pour le ravitaillement alimentaire et autres des familles qui vivent aux alentours.

Le marché de « Matete » situé à l’Est de la commune de Matete, où sont vendus les produits alimentaires, des friperies, des pièces de rechange pour véhicules et autres.

Le marché « SOMBA ZIGIDA », dans la commune de Kinshasa non loin de l’aéroport de Ndolo et du stade des martyrs de la pentecôte, on retrouve des variétés d’épices, de fruits, des animaux en vie, des haricots et la vente des fûts vides, on retrouve également des menuiseries et des vendeurs des divers variétés des planches, des mousses, etc.

Le marché « BAYAKAS »  dans la commune de Ngiri-ngiri où l’on retrouve des produits alimentaires de base tels que le manioc, les légumes et, les pièces de rechange d’occasion et aussi les différentes quincailleries et magasins spécialisés dans la vente des peintures et matériels électriques.

Le marché de la « Liberté » construit par le Président Laurent-Désiré Kabila, situé dans la commune patriotique de Masina sur le boulevard Lumumba en allant vers l’aéroport international de N’djili, on pourrait s’apercevoir que tous les produits presque y sont.  Beau marché à proximité du Centre Hospitalier Biamba Mutombo du nom de la mère du célèbre basketteur congolais à la NBA Mutombo Dikembe, construit à ses fonds propres en honneur à la mémoire de sa mère.

Le marché des arts et artisanats "ZANDO YA BIKEKO"  situé dans la commune de la Gombe à la Gare centrale de Kinshasa non loin du Beach Ngobila et du Centre culturel américain, où sont vendus les œuvres d’arts des différentes cultures congolaises : masques, tableaux, ornements, bijoux artisanaux, des tissus ancestraux (les raphias, peaux de bête, etc.), statues et statuettes en bois, en cuivre, en céramique, en argile, etc.  Il est le seul site où l’on retrouve les arts du Congo profond.

 

                                         A part ceux cités ci haut, on retrouve des marchés petits et moyens dans les différents quartiers qui servent à ravitailler quotidiennement les différentes familles Kinoises en objets de première nécessité.  Ils sont innombrables, citons-en quelques-uns : marché KALLE BANZAZI, WENZE YA YOLO, UZAM et autres. 

 

                                                      Sachant qu’à Kinshasa, parfois les marchés naissent en fonction des parkings des véhicules poids lourds provenant des provinces ou des ports et des situations sociales et environnementales.

 

- Monuments et centres culturels :

 

Monuments :  Kinshasa abrite des très nombreux monuments à la mémoire des différents personnages de son histoire et de l’histoire du Monde et, de symboles (Paix, espoir, hospitalité, justice ainsi de suite) tels que : Le Militant à la N’sele (Me LIYOLO), Le Monument de l’espoir dans l’enceinte de la Banque centrale du Congo (Me LIYOLO), Le Monument des artistes au rond-point Victoire (Me LIYOLO), Le Voyageur et l’Hospitalité dans l’enclos du ministère des affaires étrangères (Papa LUFWA), Le Batteur de Tam-tam à l’entrée de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) oeuvre de Papa LUFWA, Les Méfaits de la guerre au Grand Hôtel de Kinshasa(TAMBA NDEMBE), La Pleureuse sur la place de la cour suprême de justice (WUMA), La Place de Nelson Mandela au rond-point Mandela croisement du boulevard du 30 juin et avenue de la Libération ex-24 novembre (MEKO),La statue de Lumumba à l’échangeur de limete …  

Centres culturels :

 

- Centre culturel BOBOTO au Collège BOBOTO 7, avenue Père Boka Commune de la Gombe.

        

- Centre culturel Français de Kinshasa (CCF) au Halle de la Gombe au croisement des avenues de la Gombe et des Forces Armées.

              

- Centre Wallonie-Bruxelles 21, avenue de l’équateur Kinshasa Gombe.

        

- La Délégation Wallonie-Bruxelles 206, avenue de la nation Kinshasa Gombe.

 

- Centre culturel américain situé sur le boulevard du 30 juin à proximité de la Gare centrale et du marché des arts et artisanats.

              

- Académie des Beaux-Arts de Kinshasa à proximité de l’école belge dans le quartier de la Gombe.  Fondée en 1943, elle fut sollicitée pour réaliser des commandes monumentales officielles.  L’Académie vaut réellement être visitée car il y a possibilité de découvrir d’innombrables jeunes talents grâces à leurs nombreuses œuvres exposées dans les différents ateliers.  Certaines œuvres sont mises en vente à des prix démocratiques. 

 

Aux environs

 

Les grottes de Mbanza-ngungu situé dans la Province du Bas-Congo à 159 km de Kinshasa - 154 km entre Kinshasa et Mbanza-ngungu et, 5km de Mbanza-ngungu aux grottes) et à une altitude de 742 km comprend :

LE CIMETIERE DU CHEF découvert en 1914 par un commandant belge du nom de TORDEUR pas de végétation mais quelques animaux aveugles comme ces chauves souris vampires, des blattes et des grillons aux antennes parfois très longues jusqu’à 22 cm.

LES CENDRES DE NDOMBOLOZI avec un carrefour de passage et un cours d’eau avec des poissons blancs aveugles.

LA CHUTE SOUTERRAINE l’entrée de la grotte est dissimulée dans un bosquet qui faudrait franchir parfois à coup de machettes et là, se trouve une très belle et haute chute d’eau potable.

                                                         Cette zone des grottes de Mbanza-ngungu reste dominée par une série de hautes collines sans vallée ni bassin donc après la pluie, les eaux se regroupent et stagnent entre les collines et s’infiltrent pour se frayer un passage.

Jardin botanique de Kisantu présentant une richesse botanique exceptionnelle sur 225 ha,  situé à 120 km au sud de Kinshasa dans la province du Bas-Congo, fondé par le Père Justin Gillet d’origine belge.  Le jardin est divisé en plusieurs parties :

- La partie du jardin où se trouvent les plantes de toutes les régions du Congo et d’autres pays tropicaux.

- La partie réservée au Potager.

- Et enfin le jardin d’acclimatation qui sert à sélectionner les meilleures espèces d’arbustes, d’arbres à bois et d’arbres fruitiers.

                                        A côté du jardin, il y a une école professionnelle d’horticulture et un laboratoire de recherches chimiques ; C’est ici que des chercheurs suisses de la société pharmaceutique CIBA découvriront la qualité supérieure du Rauvolfia congolais et sa richesse en un alcaloïde spécifique contre l’hypertension.  La visite du jardin prend plus d’une heure durant laquelle on est éblouit par une diversité floristique des plantes exceptionnelles pour la plupart originaire du Congo.

 

Ainsi, tout cela fait que Kinshasa devienne une ville où l’origine ethnique se moule au rythme des grandes métropoles et, si vous voulez réellement que votre séjour à Kinshasa soit empli d'Ambiance, de gaieté et de bonne humeur, voici quelques endroits choisis pour rendre votre vie à Kinshasa meilleure que jamais.  

Laissez-vous animé au rythme de la Rumba congolaise, manger et savourer les meilleurs mets congolais et vivez la vie du kinois. 

 

Avec nous, vos soucis ont trouvé un substitut !

Heure de Kinshasa !
 
Publicité
 
 
Google
 

=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=